– Saint Amour –

Benoît Delépine & Gustave Kervern

120x160_Saint-Amour_01

Synopsis Télérama : Comme tous les ans, Bruno et son père, Jean, sont au salon de l’agriculture. Alors que Jean présente son taureau, Nabuchodonosor, Bruno, rebelle, en profite pour faire une route des vins toute personnelle. Jean comprend que la communication avec son fils ne passe plus depuis la mort de sa femme et décide d’emmener Bruno faire une véritable route des vins. Ils commandent un taxi et conduits par le jeune Mike, ils débutent leur périple. Ils font bientôt halte dans une maison d’hôte tenue par un bien étrange personnage. Un peu plus tard, Mike leur explique comment manger gratuitement dans un hôtel…

Avis : 9/10 : Si vous aussi vous aviez adooooré « Mammuth » et « Le Grand Soir », co-réalisés par Benoit Delépine et Gustave Kervern, on n’a qu’un seul conseil à vous donner : foncez à tout prix voir « Saint Amour »! On retrouve cette même vision juste et touchante d’une certaine classe moyenne française, ici, en l’occurence, les agriculteurs – traitée tout en humour bien évidement – ! Le trio des acteurs : Gerard Depardieu – Benoît Poelvoorde – Vincent Lacoste, est tout simplement exceptionnel, avec un jeu d’acteur d’une justesse absolue, alternant tirades humoristiques et cordes sensibles. Mention Spéciale également à Michel Houellbecq dans le rôle d’un gérant de maison d’hôte totalement fantasque : un bon fou rire garanti ! Sorte de road-movie à la française (et très alcoolisée!), Saint Amour (en hommage à l’un des  plus célèbres crus du Beaujolais), parle aussi d’amour et des difficultés du trio infernal avec les femmes et la misère sexuelle qui va avec (on ne peut qu’être touché par un Gerard Depardieu laissant des messages sur le portable de sa femme décédée, juste pour entendre sa voix..). Saint Amour dépeint également la relation entre un père et son fils, qui tente, tant bien que mal de convaincre son fils de reprendre la ferme familiale. Et enfin, Saint Amour,c’est aussi un magnifique hommage au métier d’agriculteur, dépeint tout en réalisme et tendresse. Un des meilleurs crus cinématographiques de ce début 2016 !

Maud

Cet article Saint Amour : un grand cru cinématographique ! est apparu en premier sur Quand les bobos voient double.

Voir la source
Author: bobosvoientdouble